Objectifs : Fourmi ou Stratège ?

En ce début d'année, accordez-vous un point d’étape pour fixer vos objectifs.

Comment réussir en 6 étapes ?

1. LA PRÉPARATION

Choisir un lieu et une heure propice pour réfléchir sans être dérangé.
S’installer dans un endroit inspirant, couper le téléphone et se bloquer 1h (2 créneaux horaires avec un intervalle d’une semaine sont idéaux).
Rassembler des feuilles de plusieurs tailles ou un carnet de belle facture, une tablette ou ordinateur (en mode déconnectés), des crayons de plusieurs couleurs, les documents déjà rédigés sur le plan d’action prévu : objectifs annuels personnels et de l’organisation/entité/service, agenda, et une boisson préférée...

2. LA VUE D’ENSEMBLE

Vos objectifs doivent couvrir chacun de vos domaines de responsabilités, ou chacun de vos « rôles ». Un rôle est un domaine de contribution. Exemples : rôle de responsable d’entité, rôle de parent, de membre d’association, épou(x-se), organisateur de loisirs,… sans oublier responsable de votre santé/bien-être + un rôle de responsable de « mon développement ».

Se limiter si possible à 6 ou 7 rôles principaux. Avez-vous une vue globale de tous vos objectifs ?

Deux solutions :
- Cas idéal : vous avez déjà en votre possession des objectifs structurés, professionnels et personnels. Dans ce cas vous pouvez passer au point N°6 puis revenir au point N°4.
- Les objectifs ne couvrent qu’en partie les responsabilités à assumer : Il s’agit d’abord de les compléter voire de les écrire.

3. L’ÉCRITURE - PREMIÈRE FORMALISATION DES OBJECTIFS TRIMESTRIELS ET ANNUELS

Afin d’avoir une vue complète de vos objectifs, voici une méthode pour les découper et les rédiger. Limitez-vous à 1 ou 2 objectifs par rôle. Pour chacun des rôles que vous tenez dans la société, vous pouvez utiliser la phrase suivante :

En tant que (précisez votre rôle), je souhaite (…..), et cela aura tel … (nommer limpact ou aboutissement).

Exemple : En tant que « responsable d’équipe », je souhaite que mon équipe « apprenne à mieux se connaître », et cela aura l’impact de « rendre nos réunions plus vivantes et amusantes ».

Si vous êtes familier avec le Mind Mapping, voici une carte qui peut permettre de démarrer votre réflexion, en gardant une vue complète de vos domaines de responsabilités.

Vous pouvez la télécharger en format XMind ici(Pour charger le logiciel : http://www.xmind.net)

A noter que cette carte possède un très grand nombre de branches (selon les principes mêmes du Mind Mapping 6 ou 7 branches sont le maximum), mais elle correspond à celle que j’utilise afin d’avoir une vue 360° de tous mes objectifs. La simplifier suivant vos besoins.
Pour les adeptes du dessin, vous pouvez utiliser des méthodes très créatives. Voici par exemple un tableau d’inspiration de créations rassemblées pour vous sur le réseau Pinterest (inscription gratuite) :

4. L’ÉCRITURE – LA VÉRIFICATION DES OBJECTIFS

Prendre un temps pour relire et revoir votre feuille d’objectifs.
Ces objectifs vont-ils générer un aboutissement réellement positif ? Pour le déterminer, se projeter au moment où vous les aurez atteints. Décrire précisément la situation visée.  Comment vous sentirez-vous ? Que constaterez-vous ?

Un bon objectif doit être porteur, enthousiasmant et raisonnablement ambitieux.

Une suggestion du Dr Patrick M. Georges (auteur de Gagner en efficacité, Eyrolles) est de vérifier que chaque trimestre que vous avez bien intégré un projet « VERT » à savoir un projet différent, qui vous fait prendre un certain risque et qui ne fait pas à proprement parler partie de vos responsabilités premières.
Attention toutefois à l’excès d’ambition qui peut parfois nuire à la tenue de vos objectifs, voire causer un stress trop important.

Posez-vous ces questions pour chacun de vos objectifs :
- Cet objectif est-il dans mon domaine de responsabilité ? de pouvoir ? de moyens ?
- Est-il partagé avec d’autres personnes ?
- Que vous faudra-t-il pour l’atteindre ?
- Combien de temps faudra-t-il pour le réaliser ? Est-il planifié ?
- Quelle aide/support éventuel devrez-vous solliciter ?
- Quels indicateurs de réussite pouvez-vous fixer ?

Plus globalement :
- Mes objectifs sont-ils cohérents entre eux ? Sont-ils équilibrés dans mes différents rôles ?

5. L’AFFICHAGE

Pour pouvoir vous appuyer constamment sur vos objectifs, une bonne pratique est de les avoir sous les yeux lorsque vous priorisez votre plan de travail hebdomadaire ou de quinzaine. Préparer une feuille récapitulative, un schéma d’ensemble (type « roadmap ») ou une MindMap et l’afficher ou l’ajouter dans votre agenda ou tout en haut de votre répertoire de fichiers, bien visible.

Il est prouvé que pour les objectifs professionnels, un tableau de bord rendu public ou communiqué à des personnes de confiance peut, pour certains objectifs, être un vrai facteur de réussite en créant un défi positif, augmentant vos chances de les atteindre.

Astuce : Avec la Mind Map, il est facile de réutiliser la structure de 1er niveau pour organiser votre travail mensuel par exemple…

6. LA MESURE

Rendez-vous dans 3 mois pour mesurer :
- Les progrès accomplis ? Quelles sont les réussites et points saillants des 3 mois passés ?
- Les points à améliorer
- Revoyez, corrigez, réactualisez votre liste d’objectifs….

Pour conclure rappelons-nous avec l’écrivain et penseur Henry David Thoreau qu’ « Il ne suffit pas de s'occuper ; les fourmis en font autant. La question est de savoir : à quoi occupons-nous notre temps ? "

Sophie Le Stum, CapEquipe

Cet article a été initialement publié sur le blog News&Actions : Lien ici